Chasse du 29 décembre 2011

Chasse du 29 décembre 2011


Petite gélée blanche avec verglas dans les zones en courant d'air. Temps frais très ensoleillé 3 à 5° en matinée avec un petit vent d'Est

Pour cette fin d'année, les "Grain de Forêt" avaient bien commandé des lapins au Père Noël mais les formalités pour les lâchers de ces animaux étant tellement complexes, il a du renoncer .Nous devrons nous contenter de la population existante et en prendre le plus grand soin en prévision de la prochaine saison

Donc pour aujourd'hui, nous découplerons sur les superbes contrées cynégétiques du Nord Ouest Tourangeau où nous sommes déjà venus en novembre
Dans ces terres de Vénerie aux noms enchanteurs , Champchevrier, les Landes, la Croix Patée, Breil, Vaujours, la Perrée, d'excellents amis nous ont aimablement convié à chasser sur le Domaine du Chalet commune de Souvigné


9 heures 30, les rituels d'usage étant sonnés, la caravane s'élance, Accompagnées du nuée de gamins, les chiennes pleines de joie gambadant et sautant suivent le maître et rejoignent les premiers fourrés
Dépêchons d'attaquer avant que la gelée fonde nous confie un veneur local.

Romain foule un grand roncier, rien n'y fait, quelques anciennes emmenées par Sirène essaient de rapprocher une voie de la nuit sans grand succès. On saute un layon, les chiennes quêtent, fouillent le moindre recoin et emmènent à la peine un petit bout de voie sur une trentaine de mètres pour finir à rien
Reprises, elles reviennent sur leurs pas et sur la bordure ensoleillée de cette coupe, Olive et Gribouille lancent un magnifique lapin. Aux premiers récris toute la meute est lancée, la musique va crescendo. Bousculé dans sa remise, notre Jeannot n'a d'autre issue que de franchir l'allée proche où je le sonne. Il rembuche dans une coupe d'épais drageons où toutes les chiennes ne lui laissent aucun répit . La voix semble bonne, ça carillonne dur. La chasse tourne,descend et butte à Romain, va pour sortir a Mathilde mais notre animal fait une double et retraverse l'allée pour rejoindre les coupes plus claires. Sonné, il filera d'un trait au travers des épines vers les habitations et là, les chiennes le perdront. Romain fait ses avants et ses retours, rien n'y fera. Un soupirail de cave non obstrué semble être la voie royale où notre gratte mousse à du mettre son âme à l'abri.
Nous retournons dans cette coupe de drageons où Mathilde a vu un animal se dérober lors de la première menée. Mises à la voie, les chiennes lancent, Automne, Griotte, Sirène, Fanfare, Sologne se récrient et nouveau concert dans ces denses épines. Pressé de déguerpir, notre lapin, la meute à ses trousses gicle, traverse la haie de bordure et empoigne en long le chemin d'accès desservant cette propriété. Comme le précédent, il disparaitra aux alentours des habitations non occupées. Impossible de le relancer. Certains diront que ces défauts sont dus à des Boutons mal positionnés
Nous retournons dans les parcelles où nous avons attaqué mais rien ne sera relancé. Nous changeons de quartier et quêtons dans un carré de friche sis au centre de pâturages. Un lapin lancé saute et dessaute une allée et ira se terrer. Un lièvre se sauvera de ces fourrés poursuivi par les jeunettes des F et des G
Quittant les Landes de Souvigné, nous retraitons vers le rendez-vous. Plus nous approchons du Manoir du Chalet, plus la disparition des deux premiers animaux alimente la conversation des uns et des autres
Passant devant l'entrée de la cave désaffectée plus de deux heures après les premiers lancés, il prend idée à Romain de l'inspecter avec les chiennes. A peine la meute est-elle engloutie dans les soubassements qu'un lapin remonte l'escalier accélérateur au plancher, poursuivi par le tintamarre de récris de ses nobles poursuivantes. Au détour d'une haie de cyprès, il manque de renverser Jean Michel. Grâce à sa canne , il reste debout spectateur de cette menée rocambolesque. Notre lapin ne demandant pas sa monnaie, continue et file vers les fourrés à la lisère de la forêt.
Bousculé après avoir traversé plusieurs fourrés, sans hésiter il avise un terrier et s'y loge. Il ne comptait surement pas sur la pugnacité des chiennes au grattage. Romain et les gamins s'aidant de branches finiront par gagner au tirage et servir ce lapin.
Hallali mes belles et mes beaux

Curée au rendez-vous, les honneurs à Monsieur Charles Romet

Un joyeux repas tiré du sac pris dans le RV clôturera cette journée fort agréable


Rentrée au chenil

2011-130.jpg

2011-133.jpg

2011-137.jpg

GRAIN DE FORET

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site