Chasse du 31 décembre 2011

 

Chasse du 31 décembre
 
Temps doux couvert à nuageux
7 à 12°
Légère brise d'Ouest

La tradition veut que pour la der des der, l'Equipage du Grain de Forêt retrouve tout ses amis sur le Domaine de la Blanchetière, mais cette année les lapins décimés par la maladie nous faisant défaut, le lieu de rendez-vous est maintenu. Nous découplerons sur le territoire de quelques voisins charmants compatissant à nos manques de gibier.


Après le délicieux repas concocté par Sosso

tout le monde s'équipe pour la chasse. Les chiennes ont bien compris qu'aujourd'hui pas de remorque, on chasse au château !!!

Le rituel d'usage précédent le départ est sonné devant le perron.


Suivies d'un cohorte d'amis , les chiennes y compris la mamie Rosalie s'élancent sur le talons de Romain pour se rendre dans un territoire voisin de la Blanchetière.

Dans une prairie bordée de grosses haies fourrées où Jean Michel met ses chevaux à pâturer l'été, les chiennes attaquent et carillonnent. Le lapin bondit dans les lierres sous les épines et vient vers une buse traversant une route mais c'était sans compter sur la vigilance de Margot et d'Eva. Il recule va à Sosso et Mathilde qui le sonne, boucle de nouveau, saute le fossé sous mes yeux et sort dans la prairie devant Jean Michel D. qui, les bras levés vers le ciel n'arrive ra pas à le dévier ni l'arrêter, il finira sa course dans un terrier sis près d'une marre entourée d'épines.

Reprenant leur quête toujours dans la même haie, les chiennes lancent un nouveau Jeannot qui se fait battre dans les fourrés puis prend le parti de remonter cette haie à l'abri des regards pour aller se réfugier dans un vieux tas d'ardoises et de liteaux pourris issus de réfections de toitures
Romain aidé d'Automne et de Décibel essaiera bien de le déloger mais rien n'y fera, même pas ses pas de danse voluptueux sur le sommet du tas.

Nous reprenons le cours de la chasse et allons fouler un petit bois entouré de genets où Sirène mets la dent sur un lièvre qui détalera à toute vitesse en plaine toute la meute au fesses. Romain a beau claquer du fouet et crier des ˮ arrête, arrête ˮ Rien n'y fait, les demoiselles du Grain de Forêt sont à la faute et on l'air de s'y complaire. Notre capucin ayant quelques longueurs d'avance, elles abandonnent une à une et reviennent la queue entre les pattes en se faisant discrètes.

Le lancé d'un nouveau lapin remettra en ligne tout ce joli petit monde et les unira dans une musique de forté à pleine gorge. Devant l'intensité des récris, le gratte-mousse ne cherche pas la complication et file droit aux tas d'ardoises. Cette fois malgré l'insistance de quelques uns, nous n'aurons pas droit à l'image de César empereur des Romains sur le sommet du Capitole

Changeant de coté de la route, les chiennes lancent dans les ronces aménagées pour la chasse à tir. Mathilde sonne la vue et Jeannot vient à la buse pour changer de forêt. Margot et Fanfan ne pourrons l'empêcher de la franchir La meute à du retard elle traverse la route et forlonge toute cette grande haie pour finir aux tas d'ardoises. Et de trois.

Rameutées nouveau changement de forêt direction le petit rendez de chasseurs à tir sis dans une ancienne ferme abandonnée où les ronces et les épines ont envahi les plupart des bâtiments. Dans ces broussailles, la petite Sologne, Fanfare et Décibel lanceront un lapin tricolore signalé par les chasseurs. Le reste de la meute ralie les meneuses et la belle musique de concert bat son plein dans les épines . Ce ne sera que de courte durée, car sous les yeux de notre ami Pascal Z. notre lagomorphe anglo français gagne un vieux tas de planches et y trouve refuge. Indélogeable, nous le laisserons là.

La retraite vers la Blanchetière s'effectuera sans autre incidents notoires si ce n'est qu'un lièvre qui sera lancé et et chassé sans conviction sur une vingtaine de mètres

Romain foulera les buissons e les épines sises à l'arrière du chenil sans résultat sauf une chouette effraie qui sortira à Sautaubois sans l'effrayer pour aller gagner un coin plus tranquille

Sautaubois viens de voir la chouette !!!!!

Pas de curée, une retraite manquée arrosée à la limonade de Reims clôture cette sympathique journée.

Conclusion Quelques lapins sont encore présents près de la Blanchetière suffisamment pour repeupler le territoire si tout se passe bien Attendons la prochaine saison pour voir

 

cr de Gérard

COMMENTAIRE DE ROMAIN:

[Pas de curée, une retraite manquée arrosée à la limonade de Reims clôture cette sympathique journée.] .....

"c'est pas la retraite manquée que tu nous a arrosé Gérard quand même!!!! En effet, notre ami Gérard a recu, ce 31 décembre, la fanfare "La Gérard Chery" écrite et remise par son ami de longue date, le bien connu "Sautaubois".
Voilà ce qui a cloturé cette journée!!! 
Tu voulais faire discret.....tu m'avais oublié...

2011-141.jpg

2011-147.jpg


GRAIN DE FORET

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×