Chasse du 11 mars 2012

Chasse du dimanche 11 mars
Temps ensoleillé assez chaud 15°
Vent faible sud ouest
12 chiennes

Pour la deuxième fois cette saison, la famille B. nous invite sur son territoire magnifique de St Philbert commune de Gizeux 37.Un grand merci a eux de nous offrir leur territoire où sont encore présents quelques lapins

Près de nous dans la forêt voisine se déroule une chasse à tir au sanglier

Après le cérémonial d'usage,


Romain entre dans le parc attenant aux habitations du rendez-vous. Les chiennes enthousiastes gambadent et rejoignent les genets . Notre Maître foule les landes accompagné de Pierre, tandis que Solange, Jean Michel, Mathilde, Pascal et Fanfan sont postés autour de cette parcelle grillagée d'ursus à ovins.



Près du ruisseau, dans un roncier un peu plus épais, un récri puis deux puis trois et c'est le lancé. La musique va crescendo mais hélas, Mathilde et Sosso annonce un lièvre. Affolé par la meute, il passe sous le grillage, traverse le ruisseau et gagne la forêt suivi de la gente canine du Grain de Forêt au grand complet.

Claquement du fouet, coups de pibolles et arrête, arrête. Rien n'y fait, toutes nos demoiselles chassent à pleine gorge ce grand capucin. Romain et Pierre devront sortir de l'enclos pour aller couper la menée et ramener toutes les chiennes dans le droit chemin. Elles reviennent accompagnées d'un grand chien de la chasse voisine

De nouveau dans l'enclos, nous reprenons la quête et un nouveau lièvre est lancé. Il traverse la lande les chiennes à ses trousses et sort à Françoise qui le voit chercher un passage sous le grillage. N'en trouvant pas, cet animal se met debout sur les postérieurs et franchit l'obstacle en passant dans une maille.

Les ˮ arrêtes ˮ répétés et les claquements du fouet deviennent dissuasifs,la meute stoppe à la clôture. Seule Décibel continuera dans la voie de ce lièvre malgré la pibolle les appels.


Pendant que Romain rameute, Pierre et Sosso partent en voiture et récupère Décibel qui a rallié la meute des chasseurs à tir.

Après le savon d'usage, Pascal sonne le changement de forêt. Romain change de parcelle et foule les genets sis face au rendez-vous. Plusieurs récris et silence, puis Automne, Décibel, Gribouille se récrient de nouveau avec un peu plus de conviction, Sirène s'en mêle et le lapin lancé sort. Fanfan crie ˮ Taiaut ˮ. Il rembuche dans les broussailles les chiennes à sa poursuite. La chaleur montant, la voie devient plus volatile, elles ne chasseront ce lapin que sur une vingtaine de mètres et finiront par le perdre.

Là, la voix n'est pas trop volatile



Romain rameute et foule à nouveau ces épines sans résultat. Notre invitant nous propose de rejoindre une autre lande sise sur la bord de la voie Bourgueil Gizeux.


Les premiers récris seront sur un lièvre que l'un de nos amis à vu au gîte. Immédiatement stoppées, les chiennes quêtent de nouveau les épines bordant une plaine.

Dans un premier temps, Griotte, Automne, Caline, Gribouille, Gavotte et Décibel se récrient puis le reste de la meute les rejoint. Un Jeannot est lancé et se fait battre aux ronciers puis débuche avec un peu d'avance dans la plaine. Il longe un guéret à une centaine de mètres de Fanfan avant de rejoindre de vielles habitations inoccupées.
Arrivées à la lisière du bois, après un léger balancé, les chiennes prennent la voie pour finir dans une vieille grange sous un tas de poutres.
Aidant nos demoiselles en déplaçant quelques morceaux de bois, Romain finira par se saisir de notre lapin
Hallali


La curée se fait au rond Adeline, les Honneurs à deux jeunes garçons ayant suivi les chiennes dans toutes leurs quêtes



Un agréable repas concocté par la maîtresse de maison clôturera cette journée conviviale et fort sympathique

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site